Le PRIX Huget Désiron, créé par ACT-Desiron en 2019, sera attribué à des travaux d’étude et/ou pratiques qui contribuent à l’utilisation de l’ergothérapie

  1. soutenir le rétablissement des taux d’emploi des travailleurs et/ou des patients 2
  2. la prévention de l’apparition et/ou de la persistance d’une incapacité (à long terme) de travail Pour l’année académique 2019-2020, les prix à distribuer ont été décernés :

Premier Prix (€ 500)

Klaudia Jasinska (AP Antwerpen):

Arbeidsreintegratie: hoe kan het beter? Casestudie betreffende aanbevelingen voor een optimale re-integratie vanuit de visie van een ergotherapeut (Prom. Nikolaj Basselé en Inge van Eupen)

L’objectif du TFE était d’exposer les goulots d’étranglement de la réinsertion professionnelle en Flandre. Des recommandations pour ces goulots d’étranglement ont été formulées à partir de la vision d’un ergothérapeute et sur la base d’une collaboration avec tous les acteurs impliqués dans ce processus. À partir des recommandations, il a également été montré comment l’ergothérapeute peut s’impliquer de plus en plus efficacement dans la réinsertion en milieu de travail.

Le jury apprécie le travail pour :

• Relation directe du sujet avec les objectifs du « AWARD Huget Désiron »

• Utilisation d’une étude de cas pour placer les connaissances acquises à la lumière de leur application

• Représentation claire du contexte (juridique et pratique) dans lequel l’ergothérapeute contribue au retour au travail des personnes handicapées de longue durée sur le marché du travail flamand

Second Prix (ex aequo: € 250)

  • Rani Coenen en Eva Delooz (PXL Hasselt): Ondersteuning van werkhervatting voor kankerpatiënten, Aanzet tot een draaiboek dat de samenwerking optimaliseert tussen het ziekenhuis en intermediaire dienstverleners (prom. Loeka Vanderborght)

Le jury apprécie le travail pour :

o Apport de la littérature grise qui donne un aperçu de la réalité en milieu de travail et de la large répartition du nombre d’interrogés

o Contribution à la compréhension de la manière dont – dans la pratique des soins de santé – la coopération peut être réalisée entre les soins de l’hôpital et d’autres prestataires de services qui se concentrent sur la participation au travail (pour les patients atteints de cancer)

Second Prix (ex aequo: € 250)

Margot Goffin (UC Louvain):

Maladie chronique et emploi : Comment soutenir la reprise du travail des personnes vivant avec une maladie chronique en région Bruxelles-Capitale ? (prom. Marie Dauvrin et Julie Servais)

“Le mémoire explore les interventions existantes ou à développer dans le retour au travail des personnes vivant avec une maladie chronique à partir des services externes pour la prévention et la protection au travail.” 

Le jury apprécie le travail pour :

o Approche concrète de l’ergothérapeute vis-à-vis du (ré)emploi des personnes handicapées de longue durée dans le contexte spécifique à la réalité bruxelloise

o Présentation claire de la méthodologie et des recommandations pour la poursuite de la mise en œuvre concrète